Résidences d’écriture

Chaque année Ty films accompagne des auteur·rices dans l’écriture de leurs projets de films.

Nous proposons un accompagnement de quatre semaines au côté d’un·e professionnel·le du cinéma documentaire. L’objectif est de travaillerer à l’écriture d’un projet et le confronter ensuite à votre matière filmée lors de repérages.

Chaque auteur·ice bénéficie d’un accompagnement personnalisé et adapté à son projet.
La sélection est assurée, par un comité de six personnes composé de professionnelles du cinéma et de spectatrices averties.

1-Cadre et objectifs
Les résidences se déroulent sur quatre semaines, réparties sur l’année :
 Trois semaines d’écriture, dont la première en collectif
 Une semaine consacrée à la matière (montage, tournage, expérimentation d’une forme…)

2- Conditions d’éligibilité
La résidence est ouverte à tout type de films documentaires de création. La durée, la forme ou l’état d’avancement du projet ne sont pas de critères d’éligibilité.

3- Lieu
Les résidences se déroulent entièrement à Mellionnec. Les auteur·trices sont hébergé·es sur place.

5- Coût
L’accompagnement, l’hébergement et les repas sont pris en charge par Ty Films.
Les déplacements de l’auteur·trice sont à sa charge.

6- Pour candidater, en réponse à un appel à candidatures

Résidences d’écriture 2022 : les lauréat·es

Le comité de lecture a choisi de soutenir les cinq projets de films suivants :
- « Mille et une nuits » de Mehmet Arikan
 « Retour à Athènes » de Violette Bellet
 « Quand la neige fond, que devient blanc ? » de Charlie Rojo
 « Les mines de Jerada » de Thomas Uzan
 « Chemin de terre » de Simon Desjobert

Les réalisateur·ices seront accompagné·es en résidence d’écriture pendant 4 semaines à Mellionnec.
Retrouvez l’actualité des résidences dans nos actualités.

Les projets aidés

2021 : Pais de Camille Entratice, Un pasteur de Louis Hanquet, L’appel du désert de Natacha Androusov, La fille à la recherche de la cabane de Phane Montet et Mona Schnerb, Le goût des algues de Liza Guillamot.

2020 : Mande n’y mande de Michaël Andrianaly, Et la mer redevint noire de Laurie-Anne Courson, Gerda Frieda Janett de Léa Lanoë, Un homme à la mer d’Emmanuel Piton, Le bleu te va bien de Lucie Rivoalen.

2019 : Ma ville famille de Hubert Budor, Mouton noir d’Adrien Charmot, Cupidon de Noé Reutenauer, Ahlan wa sahlan de Lucas Vernier

2018 : Arab et Tarzan de Guillaume Kozakiewiez, La moitié du monde de Nathalie Marcault, Animitas de Mélanie Brun, L’un et l’autre de Julien Scheidle

2017 : L’homme qui pleure de Jean-Baptiste Mathieu, La terre, la lune et les feux de Laura Delle Piane, Tout un chacun de Liza Guillamot, Je ne veux pas être paysan de Tangui Le Cras

2016 : Qu’elle est belle ! de Yves Mimaut et Les portes du souvenir de Clara-Luce Pueyo

Ces résidences sont soutenues par le Conseil Départemental des Côtes d’Armor, la Région Bretagne et la DRAC Bretagne.