Pause doc

Te tshumidav Un film d’Estelle Ribeyre, 2016, 11’

Estelle Ribeyre est photographe et illustratrice. Après une formation en photographie, elle obtient un diplôme aux Beaux Arts de Rennes. Elle s’y spécialise en documentaire et recherche surtout un rapport artisanal à son travail avec le dessin, la sérigraphie et la photographie argentique.
Ces médiums sont d’abord traités indépendamment avec plusieurs projets photographiques : Rue de l’Alma, La civette de Mme Martiaux … et en illustration et sérigraphie avec l’Atelier du Bourg (Collectif de sérigraphes).
Petit à petit elle décide d’expérimenter la fabrication de films à partir de ces photographies et illustrations (Je ne suis pas un héros) où elle cherche, tout en poésie, comment faire vivre une image fixe.
Estelle Ribeyre est aussi salariée à Comptoir du Doc, association de diffusion de cinéma documentaire à Rennes.

Résumé :
Un champ, deux roulottes, une caravane.
Deux musiciens.
Un enfant.
Le film fait de photographies noir et blanc s’immisce un instant dans le quotidien des personnages. Martin et Lisa jouent de la musique Tzigane.
Martin et Lisa vivent en roulotte depuis leur enfance.
Ils sont entiers, ils sont justes.
J’ai voulu confondre leur musique et leur façon de vivre, sensible, sincère, avec mes images et la matière sonore qui les accompagne.
Toute la bande sonore est prise sur place, dans le champs ou dans les roulottes. Elle n’illustre pas les images mais les complète pour permettre au spectateur de plonger dans le film, plonger dans ces images fixes, au rythme de leur musique, de leur vie, comme au rythme d’une respiration.
Travaillées en argentique, les photographies sont aussi vivantes. L’important pour moi était de faire, de manipuler, comme ils manipulent eux-même leurs instruments.
Tout ça pour en faire un objet poétique qui leur rendrait hommage…