Ty Films est sur Tënk ! Deux films diffusés à partir du 25 septembre

Suite à l’annulation de la 14ème édition des Rencontres 2020, Ty Films a mis en place les « Retrouvailles du film documentaire de Mellionnec », l’occasion de se retrouver autour de la création documentaire et de programmer six films « coups de cœur » du comité de sélection. Du 25 septembre au 20 novembre, vous pouvez en retrouver deux sur Tënk !

Tënk, c’est la plateforme sur abonnement, dédiée au cinéma documentaire.
C’est une sélection de film documentaire choisie par une équipe de passionnée·es.
Ty Films aura une fenêtre ouverte dans la Plage Festival de Tënk, pendant 8 semaines.

Alors quels films seront diffusés ?

LA MAISON

de Mali Arun : : 2019 : : 72 minutes
Disponible jusqu’au 20 novembre sur Tënk

La maison accueille les vivants, les sages et les fous. Elle accueille la pluie, le vent. Sans juger, sans ranger les êtres dans des cases. Elle laisse les mauvaises herbes pousser et les murs s’écrouler. Cette maison m’a appris l’odeur du bois, de la rouille et de l’huile de moteur. Elle m’a fait entendre le chant du piano, des cordes de vio- loncelle, de Bach et de Gurdjieff. Elle m’a fait goûter au vivant et m’a offert des souvenirs qui me construisent toujours et encore, comme les briques de ma propre demeure.


Ce qu’en pense le comité de sélection de Ty Films :
La maison est vivante. Elle respire au rythme des courants d’air et des clameurs qui la traversent, de la nature qui a poussé dans ses murs, de la source qui coule dans ses profondeurs. Elle fut établissement thermal, racheté par Nestlé qui l’exploita et puis l’abandonna, impitoyablement.
La maison est un corps qui palpite à l’unisson de ses occupants, qui vibre au son du piano, des rires et des engueulades. Son souffle est animé par le désir d’un homme qui rêve de lui redonner sa splendeur et de préserver son âme foisonnante.
La maison est un chantier perpétuel où parfois tout vacille. A la fois observatrice et partie prenante, Mali Arun nous guide dans les méandres de cette fragile entreprise où la libre pensée, la musique et la poésie circulent d’une pièce à l’autre.


A SAD SE SPUSTA VECE

de Maja Novaković : : 2019 : : 28 minutes
Disponible jusqu’au 9 octobre sur Tënk

La poésie du quotidien de deux femmes âgées vivant au milieu des collines reculées de l’est de la Bosnie : leur intimité, leur rapport à la nature, tout un héritage culturel fait de chants et de rituels pour apprivoiser le mauvais temps, la grêle et la tempête.


Ce qu’en pense le comité de sélection de Ty Films :
Quelque part dans les montagnes de Bosnie, elles vivent là, peut-être mère et fille, appartenant à la terre qu’elles travaillent chaque jour. Leurs visages sculptés par le temps, leurs mains comme des collines érodées n’ont pas oublié les gestes d’humanité.
Maja Novaković explore la beauté de la simplicité. En tableaux clair-obscur, apparaissent la rudesse des corps, la douceur d’une intimité, la brutalité du dehors. Dans cet espace-temps immuable, il devient alors possible pour le spectateur de se relier à sa propre nature sauvage, féminine.


Vous pourrez les retrouver dans la Plage Festivals de Tënk, dès le 25 septembre 2020.