Lucas Vernier Auteur - Réalisateur

Après des études d’histoire et de cinéma, Lucas Vernier se consacre à la création documentaire. Ses films, qui partent toujours de quelque chose qui vient à lui, se composent dans la durée au gré de recherches, d’essais et de relations nouées.

Son premier long-métrage Behind the yellow door joue à imaginer sa rencontre post-mortem avec son ancien voisin Lutz Dille, un photographe foutraque passé à la trappe de l’histoire de l’art. En 2020, il réalise Ahlan wa sahlan qui témoigne d’un parcours commencé en Syrie en 2009.

Filmographie

● AHLAN WA SAHLAN, HD, 94’, 2020, Prod. L’atelier documentaire / Kanaldude TV

En 2009, je filme en Syrie. Renouant les fils d’une mémoire familiale qui remonte au Mandat français, je me lie à des familles syriennes de Palmyre. En 2011 surgit la Révolution, puis la violente répression du régime qui m’oblige à arrêter de tourner. Par-delà la stupeur, je reprends ma caméra pour retrouver ces personnes à qui j’avais dit " à bientôt ".

Festival international Cinéma du Réel (Paris), Circulation des programmes du Cinéma du Réel hors-les-murs, en partenariat avec la Cinémathèque du documentaire et Images en bibliothèques...

https://www.atelier-documentaire.fr/films/ahlan-wa-sahlan

● BEHIND THE YELLOW DOOR, avec Lou Castel et les photographies de Lutz Dille, HD, 83’, 2016, Prod. L’atelier documentaire / Bip TV / TV7 – écriture, réalisation, image, montage

Un jour de mon adolescence, j’ai croisé Monsieur Dille, un voisin. Il m’a plus tard envoyé une intrigante photo-message, me proposant de lui rendre visite... "behind the yellow door". Monsieur Dille, c’était Lutz Dille, un artiste foutraque, aujourd’hui décédé, qui a consacré sa vie multiple à une unique obsession : photographier les gens dans les rues du monde. Je n’ai jamais répondu à son invitation. Forte impression d’être passé à côté de quelque chose... Et si aujourd’hui je le rencontrais quand même ce Lutz Dille ?"

Mention Spéciale « Opera Prima » au festival international Miradasdoc (Espagne)
Taiwan International Documentary Festival (TIDF Taiwan), Yogyakarta Documentary Film Festival (FFD Indonésie), Bergamo Film Meeting (BFM Italie), Festival Les Escales documentaires (La Rochelle), Festival de l’Histoire de l’Art (Fontainebleau), mois du film documentaire, réseau Cinémas Utopia...
- https://www.atelier-documentaire.fr/films/behind-the-yellow-door

● L’HARMONIE DU HASARD, HDV, 35’, 2011, Prod. Tourné Monté Films

Max Cabanes s’abandonne chaque jour à son imaginaire, rivé à la table graphique de son ordinateur. Ce grand rêveur de réalité s’apprête aujourd’hui à retrouver les personnages de "Dans les villages", sa grande fresque fantasmagorique qui emprunte au rêve son éclatement narratif. S’amorce alors un dialogue intérieur entre scénariste et dessinateur : c’est l’artiste qui se confronte à l’incertitude d’une création qui finira par s’harmoniser en une apothéose-jazz de croquis et de couleurs.

Collection DVD « Les Petits univers de la bande-dessinée », Festival international de la bande-dessinée d’Angoulême...

● CAMBODGE 80 PROJECTION, DV Pal, 44’, 2009, Prod. Tourné Monté Films

Mars 1980, un an après la fin du régime Khmer Rouge, Jean Ellul s’infiltre au Cambodge pour essayer de retrouver des membres de sa belle-famille cambodgienne. Alors que les journalistes du monde entier cherchent des images de ce pays, il capte avec sa caméra 8 mm "amateur" ce qu’il voit, comme il le voit : des traces où se superposent le monde qui a été, et celui qui est. "Cambodge 80 Projection" recompose un fragment encore vif de la mémoire du couple franco-cambodgien, qui n’a pas revu ses images depuis 1980.

Rendez-vous de l’Histoire de Blois, Festival « Un état du monde... et du cinéma » au Forum des Images (Paris), Festival « Géométrie virtuelle » du Centre culturel français de Phnom Penh, Festival « La Première fois » (Aix-en-Provence), Centre commémoratif de l’Holocauste (Montréal),
Colloque international « Le génocide Effacé » (Paris), INALCO, Mois du film documentaire...

Lucas Vernier intervient à Mellionnec auprès des étudiants et étudiantes de la Licence Arts de l’Université de Brest.
Retrouvez un entretien avec lui à la fin du montage de son film AHLAN WA SAHLAN, un café avec Lucas Vernier.