Résidences d’écriture

Chaque année, Ty Films propose quatre résidences pour des réalisateurs en cours d’écriture de leur film documentaire. Les réalisateurs sélectionnés sur lecture de leur dossier bénéficient d’un accompagnement personnalisé et adapté à leur projet.

La phase d’écriture d’un film est un moment sensible pour l’auteur. Les doutes, les difficultés à circonscrire le film qu’il veut porter, exigent de la part de l’accompagnateur une compréhension à la fois intime et critique du projet, afin de permettre à l’auteur de trouver son propre chemin, sa propre écriture.

Les auteurs sélectionnés sont accompagnés pendant quatre sessions d’une semaine, réparties sur une année : trois semaines de soutien à l’écriture, et une semaine consacrée à l’image (montage, tournage, expérimentation d’une forme…). Ils sont accompagnés d’un ou de plusieurs professionnels du cinéma, dans le but d’affiner l’écriture du projet et de monter un dossier suffisamment construit pour permettre une rencontre avec un producteur ou un dépôt d’aide à l’écriture.

Conditions d’éligibilité
Être réalisateur breton, avoir un sujet breton ou avoir une production bretonne.

Lieu
La résidence se déroule entièrement à Maison des auteurs de Mellionnec. L’auteur sera hébergé sur place.

Dates
Une résidence à la carte : les dates des 4 semaines ne sont pas prédéfinies, mais choisies en fonction des disponibilités et envies de chacun. La personne qui accompagne sera également choisie avec l’auteur concerné, en fonction de son projet.

Coût
Les repas et les déplacements de l’auteur ne sont pas pris en charge par Ty Films.

Prochain appel à candidatures

Automne 2019

Les projets aidés

2018 : The Beginners de Guillaume Kozakiewiez, La moitié du monde de Nathalie Marcault, Animitas de Mélanie Brun, L’un et l’autre de Julien Scheidle

2017 : L’homme qui pleure de Jean-Baptiste Mathieu, La terre, la lune et les feux de Laura Delle Piane, L’usage de la force de Liza Guillamot, Je ne veux pas être paysan de Tangui Le Cras

2016 : Qu’elle est belle ! de Yves Mimaut et Les portes du souvenir de Clara-Luce Pueyo